vente de graines potageres

 

graines potageres

 

Bienvenue dans l'espace "TRUCS ET ASTUCES"

du site achat de graines potager

 

Retrouver ici tout les gestes ou petites ruses pour améliorer ou faciliter votre jardinage!

 

Accueil

Catalogue de graines

Fiches de culture

Trucs & astuces

Recettes de cuisine

 

JARDINAGE graines semences potageres

 

Nettoyer vos tuteurs à tomates de l'an passé :
Si vous souhaitez réutiliser les tuteurs des tomates de l'an passé, ne prenez pas de risques de vous retrouvez avec des maladies sur vos futurs plantations :
- éliminez le reste de terre a l'aide d'une lame de couteau
- trempez ensuite vos tuteurs dans un mélange d'eau + javel puis laissez sécher
- badigeonnez de bouillie bordelaise.

 

Une petite serre pas chère :
Ne jetez plus vos pots de fromage frais ou de faisselle, ils seront utiles pour semer vos plants :
- mettez du terreau et du sable dans vos pots de faisselle
- laissez bien l'égouttoir libre afin que l'eau puisse s'écouler
- ne jetez pas le couvercle, il permettra d'accroître la germination (grâce à l'humidité) et de la contrôler.

 

Mini-serre :
Pensez-y, un simple tunnel de 6 m de long couvert de plastique offre de bons résultats. Cela suffit à la protection du vent, à produire "l'effet serre", et assure une précocité au printemps d'environ 2 semaines.

 

Le secret du repiquage :
Pour réussir le repiquage de vos plants, tout tiens dans la rapidité, plantez aussitôt le plant dans son endroit définitif et retenez bien ce conseil : arrosez en douceur et même en temps de pluie.

 

Cultiver vos légumes en pot :
Cultiver les légumes en ville revient souvent à les mettre en pot. Pas de panique, des contenants de 15 à 20 cm sont suffisants. Utilisez des suspensions ou des rambardes, vos légumes profiteront ainsi de la lumière nécessaire à leur développement. Choisissez un terreau de qualité comme le terreau à base de fibre de coco ou d'écorces compostées.

 

Arrosage malin :
Le meilleur moment pour arroser vos légumes est le matin. Pourquoi ? C'est le moment ou les plantes sont le plus réceptives, l'eau contribue à stabiliser la température du sol.
Au moment de la floraison pour les légumes à fruits, la consommation d'eau est plus forte. Là encore arrosez le matin mais directement au pied. Veillez à ce que la surface arrosée soit humide jusqu'à 10 cm de profondeur. Vous pourrez le vérifier en plongeant votre doigt, vous serez surpris qu'en profondeur la terre soit sèche. N'hésitez pas également à arroser en plusieurs fois et à remuer la terre pour que l'humidité de la terre s'égalise.

 

La qualité de la terre :
Autrefois on utilisait du fumier pour suppléer les apports nutritifs de la terre, vous pouvez acheter des engrais au commerce, le mieux reste le compost. Pratiquez le principe de la culture tournante c'est à dire une année des tomates, l'année suivante des pommes de terre … la terre n'en sortira que plus riche.

 

Le paillage :
Le paillage résulte très efficace dans plusieurs situations :
- conserve la fraîcheur de la terre
- évite le désherbage de votre potager
- constitue un bon humus pour l'automne

 

 

graines semences jardin potager AU POTAGER

 

Melon :
Un melon doit être cueilli à maturité pour être sucré et goûteux. La feuille juste après le melon mur jaunie ou l'attache du pédoncule devient translucide il apparaît alors la zone de détachage.

 

Piments et poivrons :
Indispensable : tuteurage des plantes pour supporter le poids des fruits. Attention ils craignent le vent, penser aussi à les protéger.
Lorsque le pied atteint 10 poivrons ou une douzaine de piments, taillez l'extrémité des tiges pour améliorer la fructification.

 

Tomates :
Pour avoir de beaux pieds, il faut leur faire pousser de bonnes racines. Pour ce faire, planter profondément le pied de tomate jusqu'aux premières feuilles que vous couperez après la plantation.
Pour éloigner les prédateurs des tomates, plantez au milieu de la lavande ou du basilic ou des œillets d'Inde.
Les tomates sont fragiles au moment de l'arrosage, veillez à ne pas mouiller le feuillage.

 

Courges / Potirons :
L'arrosage doit être abondant et régulier et veillez à ne pas mouiller le feuillage.
Pour les petites variétés, les suspendre dans des filets, sans contact avec le sol ils se conserveront mieux.
Installer des cageots sous les cucurbitacées pour éviter le pourrissement.
Ne conserver que 5 ou 6 fruits par pieds et couper les tiges 3 feuilles au dessus du dernier fruit.
Arroser une fois par semaine votre pieds de citrouille avec un litre de lait et vous le verrez grossir a vu d'œil.

 

Aubergine :
N'attendez pas trop avant de récolter l'aubergine. Dès que le fruit prend des teintes marron, il durcit et sa chair prend un goût amer. La cueillette doit s'effectuer à l'ouverture du calice, lorsque le fruit est encore bien violet.
Lorsque les fleurs apparaissent, coupez chacun des rameaux qui les portent, au-dessus de la deuxième fleur en partant de la base, pour favoriser la formation des fruits.

 

Poireau :
Afin de stimuler et favoriser un bon enracinement il faut procéder à " l'habillage ". Cela consiste à rabattre les racines à 2 cm de longueur environ, et à supprimer un bon tiers du feuillage en effet, seulement 5 à 7 cm seront conservés.
Faire macérer une rondelle de poireau cru dans de l'huile ou du vinaigre pendant une dizaine de jours donnera un parfum agréable à votre vinaigrette qui rafraîchira votre salade verte.

 

Haricot :
Pour bien démarrer les haricots, faire germer dans du marc de café, toujours humide avant de les mettre en place

Cresson :
Si vos pieds de cresson ont tendance a abonder, n'hésitez pas à éliminer une partie de la plante pour une meilleure repousse.
Pour des récoltes régulières, pensez a semer toutes les semaines.

Pastèque :
Pensez a supprimer régulièrement les feuilles qui cachent les fruits afin que ceux ci bénéficient d'un maximum d'ensoleillement pour bien mûrir. Enfin vous pouvez aussi placer des tuiles ou des ardoises en dessous des fruits pour les protéger de l'humidité du sol, ceci leurs apportera aussi un surplus de chaleur.

Orge :
En tisane, elle est utilisée pour soulager la toux.
L'orge est une céréale fortifiante, bénéfique pour le système respiratoire et anti-diarrhéique.

Tétragone :
Récoltez les feuilles au fur et à mesure de vos besoins en faisant attention à ne pas abîmer le centre de la plante pour permettre la repousse.

 

Radis :
Vos radis ne piqueront pas s'ils n'ont jamais manqué d'eau.
Pour que les radis soit très croquants, plongez-les dans un bain d'eau glacée pendant au moins ½ heure avant de les servir.
Semez vos radis avec des carottes ou des oignons, ils pousseront en bon voisinage.

Roquette :
N'arrachez pas les racines de la plante mais coupez les feuilles dont vous avez besoin afin de provoquer de nouvelles pousses.

 

Rutabaga :
Penser à éloigner les rutabagas des brocolis, choux , pommes de terre et radis avec qui la cohabitation est difficile.
Le rutabaga se conserve très bien, mettez le à l'abri de la lumière dans un endroit frais et sec. Il peut même se conserver 10 jours dans le réfrigérateur.
Avant toute préparation culinaire, épluchez bien le rutabaga et retirez les parties brunâtres.


Scorsonère :

Eplucher les scorsonères avec des gants car ils noircissent les mains : pensez-y ils laissent beaucoup de déchets. Veillez à mettre du jus de citron une fois épluché pour ne pas qu'ils noircissent.

Cornichon :
Récoltez tôt le matin vos cornichons, ils seront plus fermes et se conserveront mieux.

Chou palmier :
A associer avec des bruyères, ifs ou fusains.

Panais :
Tout comme la pomme de terre, le panais s'oxyde au contact de l'aire. Veillez donc à le couper à la dernière minute ou à le mettre à tremper dans l'eau.

Epinard fraise :
Il se plaît à coté des laitues et des chicorées.

 


 

DU COTE DES FLEURS semenecs et graines

 

Ancolie bleu :

Vous pouvez ajouter un terreau de feuilles qui garantira une croissance sans problème. Evitez l'exposition directe au soleil qui entraîne une déshydratation rapide.
Couper les inflorescences fanées en épargnant le feuillage.

 

Belle de Nuit :
Elle se reproduit toute seule et peut devenir envahissante. La couleur des fleurs varie, observez-les car vous pourrez en voir de toutes les couleurs.

 

Bignone :
La bignone est sensible au froid, pensez à tailler chaque année au printemps.

 

Brachychiton :
Une taille légère est possible à chaque fin de l'été.

 

Buddelia davidii :

Le buddléia a horreur des terres trop humides. Lorsque votre buddleia est bien établi en moyenne au bout de 3 ans, taillez tous les printemps (fin mars) afin de favoriser la pousse abondante de nouvelles branches qui porteront les fleurs.Vous pouvez également laisser votre buddléia se développer à sa guise, mais sa floraison sera moins abondante et sa durée de vie plus courte.
En novembre ou décembre, rabattez les rameaux de l'année passée à 5 cm du vieux bois. Taillez court, vous donnerez ainsi plus de vigueur à votre buddleia.

 

Calliandra :
Après la floraison, vous pouvez tailler assez sévèrement votre calliandra pour conserver un port arrondi et buissonnant.
Supprimez les feuilles abîmées ou sèches en les coupant à la base du pétiole.

 

Callistemon :
Les callistémons supportent bien des tailles sévères. Ils n'en sont que plus ramifiés, et donc plus florifères.
Retaillez systématiquement les tiges juste en dessous de la fleur, après floraison, de façon à dynamiser l'apparition de nouvelles pousses.

 

Canna / conflore :
Vous pouvez mettre de l'engrais pour plantes fleuries tout l'été.
La conflore s'adapte facilement à un climat tempéré lorsqu'il est planté en pleine terre.

 

Chèvrefeuille des bois :
En infusion, le chèvrefeuille est efficace conte la cystite et les calculs rénaux.

 

Eucalyptus caesia :
Il requiert une exposition ensoleillée, cette espèce préférera les régions aux étés secs.
Soyez vigilant le gungurru meurt à partir de -6.0 °C
.

 

Eucalyptus torquata :
Il requiert une exposition ensoleillée, cette espèce supporte la sécheresse ainsi que tous types de sols même la salinité modéré.
Soyez vigilant le gommier corail meurt à partir de -6.0 °C.


Gaillarde :
La plantation s'effectue au printemps, et la gaillarde, si besoin est, peut être tuteurée.
Pour prolonger la floraison, il est conseillé de couper régulièrement les fleurs fanées.

Pour une belle floraison d'une année à l'autre, taillez assez court votre vivace a la fin de l'été.

 

Grevillea :
La plante est vigoureuse, elle devra être rempotée au printemps, parfois dans un pot de deux tailles au-dessus.
Attention, ne rempotez jamais de la mi-automne au début du printemps.

 

 

Impatient de l'Himalaya :
Elle envahit rapidement le bord des cours d'eau.
Pour ne pas se retrouver envahit l'année suivante, veillez à ne pas laissez mûrir les cosses, enlevez-les.

 

Iris bleu :
Les iris doivent être associés à des vivaces aimant le soleil. Pourquoi ne pas essayez les iris dans vos rocailles ou dans des espaces ouverts associés aux rosiers anciens.
Coupez les tiges florales à 1O cm du sol après la floraison.

 

Kunzea :
En hiver, protégez votre kunzea en recouvrant la surface autour du tronc avec de la paille ou des feuilles sèches.

 

Magnolia :
Protégez vos jeunes magnolias des gelées. Ne placez jamais votre magnolia à l'ombre permanente.

 

Morelle mamée :
Le saviez-vous ? : le jus du fruit de la morelle mamée montre une certaine activité de détergent et peut être utilisée pour laver les vêtements !

 

Nicotiana sylvestris :
Il peut atteindre jusqu'à 1.50 de haut, n'hésitez pas à le tuteurer s'il commence a pencher. Retirer les fleurs fanées. Veillez au feuillage, il est toxique.

 

Onagre :
L'onagre possède des graines dont on extrait une huile essentielle très riche en acides gras essentiels. Cette huile est utilisée dans la cosmétique et entre dans la composition de crèmes "anti-âge".

 

Sapotillier :
La sapotille est une bonne source de fibres et de potassium, elle contient également de la vitamine C.

 

Tournesol :
Sachez que chaque graine contient 40% d'huile, on peut les consommer grillées et salées.

 

Weigelia :
La taille du weigelia se fait en fin de floraison, n'hésitez pas à le tailler sévèrement.


 

plantes graines aromatiques COIN AROMATIQUE


Basilic sacré :
C'est une plante utile pour les estomacs sensibles, elle facilite également la digestion.
Le basilic sacré est une plante qui a une activité anti-stress.
Il faut l'empêcher de monter en fleurs, veillez à pincer les extrémités des tiges quand les fleurs se forment.

 

Cerfeuil :
Attention, dans la nature il ne faut pas le confondre avec le cerfeuil des bois : Anthriscus sylvertris qui est légèrement toxique.

 


Epazote :
L'epazote est connue pour ses vertus médicinales, elle calmerait l'asthme, les bronchites et autres infections respiratoires. Elle est aussi utilisée pour son action contre les flatulences et pour ses vertus vermifuges. On peut en faire une infusion d'où son nom de thé mexicain.
Si vous n'aimez pas trop le camphre, laissez sécher les feuilles, sa saveur s adoucit et ressemble alors plus à celle de la menthe.
Attention, les fruits et l'huile essentielle d'epazote sont, a forte dose, toxique.

 

Shiso / perilla :
Elle aurait des vertus calmantes et relaxantes
La perilla possède des propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et est attestée comme puissant antiseptique.
C'est un édulcorant, beaucoup plus puissant que le sucre classique.

 

 

LES ARBRES FRUITIERS graines d'arbres fruitiers

 

Mûrier blanc :
Il n'apprécie pas la taille, évitez de couper toute branche dont le diamètre dépasse 5 cm.

 

Myrtille :
Une décoction de feuilles de myrtilles est très efficace en cas d'infection urinaire.
Ce breuvage peut également se révéler utile en cas de fatigue ou pour soulager les aphtes.

 

 

 

graines et semences potageres